MADY NICOLAS

Le Tarot

Le tarot divinatoire est un art divinatoire qui utilise les cartes du tarot de Marseille. Il s'agit d'une forme de cartomancie.

L'interprétation des cartes de tarot - comme oracle ou dans le cadre d'une approche plus psychologique - est parfois désignée par des néologismes, comme tarologie. Cette pratique repose sur un ensemble de croyances, propres à l'occultisme, quant à l'existence de forces mystérieuses ou de liens invisibles entre les choses. Dans le milieu occultiste, de nombreuses théories attribuent à l'usage divinatoire des cartes de tarot, comme aux cartes elles-mêmes, des origines mythiques très diverses : Égypte ancienne, Bohémiens, etc.

Historiquement, la plus ancienne trace connue de l'approche des cartes de tarot comme instrument d'interprétation apparaît à Bologne dans la première moitié du XVIIIe siècle1. Un point marquant de son développement apparait vraisemblablement à la fin du XVIIIe siècle, dans l'œuvre d'Antoine Court de Gébelin immédiatement prolongée par Jean-Baptiste Alliette, dit "Etteilla", mais la source en est vraisemblablement italienne2. Au XIXe siècle, Eliphas Lévi développa une théorie qui, associant notamment les 22 cartes majeures (nommées arcanes majeurs à partir de 1863, en référence au lexique de Paracelse) aux 22 lettres de l'alphabet hébreu, est devenue la référence dans le milieu occultiste.

À partir du travail de Lévi, de nombreux jeux de tarot divinatoire ont été créés au tournant des XIXe siècle et XXe siècle par différentes sociétés occultistes, essentiellement françaises et anglo-saxonnes, chacune désireuse de développer un jeu dont l'iconographie et la clé d'interprétation seraient conformes à sa doctrine. Parmi les plus célèbres dérivés, on trouve le Tarot de Wirth, publié en 1889 par Stanislas de Guaïta et Oswald Wirth, et le Tarot Waite-Smith, publié en 1909 par Arthur Edward Waite et Pamela Colman-Smith.

(Source : Wikipedia)